tsukiko

Conception et réalisation du costume sans « essayage »
Textiles techniques noir et galons satin noirs

Le principal challenge de ce projet : penser le patronage en fonction d’une sculpture en résine d’1m50 et trouver des astuces techniques d’assemblage pour que le costume s’enfile correctement, la sculpture étant constituée de quelques morceaux seulement.

Tsukiko – Les yeux fermés, 2009 – Virginie Barré

Résine, 155x100x40 cm
Courtesy galerie Loevenbruck, Paris © ADAGP, Paris. Photo F.Gousset